Droits et démarches

Fiche pratique

Vaccin contre la grippe saisonnière

Vérifié le 09 novembre 2021 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

La grippe est une infection respiratoire aiguë très contagieuse. Les épidémies de grippe surviennent chaque année et sont responsables de décès. La vaccination contre la grippe est donc conseillée, notamment pour les personnes les plus fragiles. Elle peut être pratiquée par un médecin ou un infirmier et gratuitement dans certains cas.

Tous les ans, un nouveau vaccin adapté à la souche circulante est développé.

La vaccination contre la grippe se fait en une seule injection, chaque année, à l'automne.

Il faut environ 2 semaines après le vaccin pour être protégé.

Le vaccin anti-grippal peut être associé au vaccin contre le tétanos.

  À savoir

un vaccin anti-grippal administré par voie nasale peut être utilisé chez certains enfants et adolescents à risque (de 24 mois à 17 ans révolus).

La vaccination de la grippe saisonnière est fortement recommandée pour les personnes les plus fragiles. Notamment :

  • Personnes âgées de 65 ans et plus
  • Personnes souffrant d'une affection cardiaque ou respiratoire
  • Personnes souffrant de maladie hépatique chronique avec ou sans cirrhose
  • Personnes souffrant d'obésité
  • Femmes enceintes
  • Personnel navigant des bateaux de croisière et des avions et le personnel accompagnant les groupes de voyageurs (guides)

La vaccination des soignants et des personnes s'occupant de jeunes enfants ou de personnes âgées est vivement conseillée.

  À savoir

si vous êtes concerné à la fois par la vaccination contre la grippe et la vaccination contre la Covid-19, il est possible de pratiquer les 2 vaccinations en même temps. Dans ce cas, vous devez toujours apporter votre vaccin contre la grippe chez le professionnel qui vous vaccine (y compris dans un centre de vaccination).

L'Assurance maladie envoie de septembre à octobre des bons de vaccination anti-grippale aux personnes considérées à risque.

  • Vous devez vous rendre directement chez votre pharmacien. Il vous remettra gratuitement le vaccin sur présentation du bon adressé par votre caisse d'Assurance maladie.

  • Vous devez consulter votre médecin traitant, avec le bon adressé par votre caisse d'Assurance maladie. S'il le juge nécessaire, il vous prescrira le vaccin. Celui-ci vous sera remis gratuitement par votre pharmacien.

L'Assurance maladie peut communiquer les coordonnées de professionnels de santé proches de votre domicile.

Les médecins sont habilités à pratiquer l'injection du vaccin anti-grippal.

Les sages-femmes le sont également pour les femmes enceintes et les personnes de l'entourage de l'enfant ou de l'entourage de la femme enceinte.

Les infirmiers sont également habilités à vacciner. Pour un mineur, il leur faudra une prescription.

Les pharmaciens sont habilités à pratiquer l'injection du vaccin anti-grippal.

Lors de l'entretien pré-vaccinal, si le pharmacien identifie la personne comme présentant des antécédents de réaction allergique sévère à l'ovalbumine ou à une vaccination antérieure, il ne peut pas la vacciner. Il doit lui dire de consulter son médecin traitant.

Le pharmacien doit inscrire la vaccination dans le carnet de santé, de vaccination ou le dossier médical partagé de la personne vaccinée.

  À savoir

les préparateurs en pharmacie, les pharmaciens d'officine, de pharmacies mutualistes notamment sont autorisés à injecter le vaccin contre la grippe sous conditions.

  À savoir

les médecins du travail peuvent pratiquer l'injection du vaccin anti-grippal.

La vaccination est prise en charge à 100 % si vous bénéficiez d'un bon de vaccination de l'Assurance maladie.

Dans les autres cas, elle n'est pas prise en charge par l'Assurance Maladie.

  À savoir

le vaccin peut être gratuit, mais l'injection est payante.

Si vous constatez un effet indésirable sur votre état de santé, suite à une vaccination, vous pouvez le signaler sur le portail "Signalement santé " :

Service en ligne
Signalement santé

Accéder au service en ligne  

Ministère des solidarités et de la santé

Pour en savoir plus